Face à l'ASVEL, ne rien regretter...

10 février 2019

Samedi soir de vacances. Un Palacium copieusement garni, des gradins bruyants. Un effet des tap-tap distribués à l’entrée et de la présence ne nombre de jeunes supporters. A moins de 15 minutes du coup d’envoi, Yoann et les Z’Hurlants s’efforcent de faire monter la température d’une salle, venue voir ces Lyonnes qui dominent le championnat.

A voir les Guerrières s’échauffaient en effectif réduit (Mame et Virginie absentes) et rajeuni (Jessica présente sur la feuille de match) et à regarder l’armada lyonnaise dérouler son échauffement, on pouvait mesurer l’ampleur de la mission qui attendait les Villeneuvoises.

Sur le papier, une rencontre inégale et sans suspens. Sur le parquet, une bande de filles prête à vendre chèrement leur peau : tout donner pour ne rien regretter.

Un Palacium à l’unisson pour pousser ses protégées vers l’impossible exploit…

Coup d’envoi. Laetitia, Angie, Shante, Jo et Hélène pour démarrer la rencontre. Possession Villeneuve. Tentative à 3 points sur le cercle. Contre lyonnais et panier après une faute sifflée. Puis Lareti qui riposte (2-2 après 1’). C’est ensuite Angie qui répond à Lyon par un 3 points puis par un 2 points (7-4 après 2’15). L’entame du match est rapide, très rapide. La défense villeneuvoise intense. Le Palacium s’enflamme. Hélène y va de son 3 points (10-4). On joue depuis 2’30 et Valery Demory prend un temps-mort…

Reprise. Mêmes Guerrières. Rythme toujours aussi enlevé. Lyon entre un 3 points (10-7). A 6’30 de la fin, le ballon change de main et donne l’occasion à l’ASVEL de recoller. Ce qu’elle fait (10-9). Chaque ballon est une bataille. Jusqu’au sol. Nouvelle faute d’équipe des Guerrières. Deux lancers francs. Transformés. Lyon passe devant (10-11). Hélène et Laeti sortent. Romy et Christelle montent. Angie marque 3 points (13-11). Les équipes se rendent pour coup pour coup. Mais au tableau des fautes, l’ESBVA-LM est à 4, quand Lyon n’en a pas. Possession lyonnaise conclue par 3 points (13-14 à 4’ du terme). Nouvelle attaque et Christelle obtient 2 lancers. Qu’elle marque en partie (14-14). Shante sort pour souffler et Laeti revient au combat. Lyon ne lâche pas et rentre un nouveau 3 points, avant de récupérer un ballon gâché. L’intensité de la rencontre est telle que les sorties de balle de son propre camp sont difficiles. Et sur une pénétration dans la peinture, Christelle commet une faute offensive qui met Villeneuve dans la pénalité. Le physique joue et Lyon met un tigre dans son moteur (et 3 nouveaux points par Tanqueray : 14-20).

Il reste 1’50 à jouer et les tirs locaux sont moins précis, la défense plus lâche. (16-22 après 2 points de Magali). Lyon prend la dernière possession sur un shoot manqué de Villeneuve. La fin du quart-temps est sifflé sur un score en faveur des visiteuses (16-24). Clark et Tanqueray, côté lyonnais, ont fait mal à longue distance (100% toutes les 2 et 11 points de marqués). Côté villeneuvois, après une belle entame, un coup de mou physique n’a pas permis de rallier le terme de la période à flot…

 

Reprise avec Shante, Christelle, Romy, Magali et Hélène. Possession ASVEL et 3 points par Tanqueray, avant que Fati (Sacko) ne rentre 2 points supplémentaires. L’écart grandit (18-29). Magali stoppe la vague. Mais Tanqueray en remet une louche (3 points et un score à 20-32, il reste 7’49 à jouer). Fred prend un temps-mort : la défense est enfoncée et les rebonds sous les paniers villeneuvois sont pris et repris par les visiteuses, dans les grandes largeurs.

La partie se complique. Villeneuve tire la langue et, dans la peinture adverse, n’est pas au rebond. Lyon n’en demande pas temps et continue de dérouler son basket. Heureusement, les Guerrières ont de l’orgueil et évitent de couler. Il reste 6’14 à jouer et Angie trouve le cercle. Attaque lyonnaise. Marcher. Ballon pour Villeneuve. Mais la défense est intense ; côté ASVEL et même sous les paniers, ça ne rentre pas. Et sur un contre, Lyon prend 2 points et 1 lancer à suivre. A 5’06 de la mi-temps, le score passe à -15 (20-35 pour Lyon). L’ESBVA-LM semble se désunir et bafouille son basket… Fred décide de prendre un nouveau temps-mort pour replacer son équipe. Fin de temps-mort : Angie, Jo, Shante, Laeti Mag sont sur le terrain. Et Shante profite d’une ter’ de Jo pour entrer 2 points (22-35). Fred hurle ses consignes et la balle tourne suite à une fin de possession.  Shante pousse Clark à la faute et prend 2 lancers francs, qu’elle convertit (24-35).

A 3’30 de la pause, Sacko transforme 2 lancers et redonne de l’air aux Lyonnaises (24-37). Sous les paniers rhodaniens, le combat est toujours aussi intense et Shante, malgré une présence physique, est trop seule pour échapper à l’étau lyonnais. Et comme, en face, les paniers rentrent, l’écart grimpe (24-39, puis 24-41 à 1’45, et 24-43 à 1’11 de la fin). Trop de tentatives villeneuvoises échouent pour espérer rivaliser avec l’équipe de Valéry Demory. Il faut un 3 points de Romy pour entendre à nouveau le Palacium rugir. Et un ultime tir primé d’Angie envoie les équipes aux vestiaires sur le score de 30-43 pour les leaders du championnat.

A la mi-temps, les 11 points d’Angie ne pèsent pas lourds dans la balance face aux 12 et 8 points de Tanqueray et Clark ; surtout les 35% de réussite aux tirs pour Villeneuve sont faibles, trop faibles face aux 50% de réussite des Lyonnaises. Surtout sur 20 tentatives à 2 points de chaque côté, l’ESBVA-LM n’en a rentré que 6 (!!) contre 10, côté ASVEL. Ce qui explique, en partie (seulement), l’écart creusé en 1ère mi-temps. Surtout les points venus du banc (10 contre 20 pour Lyon) et ceux de 2nde chance (2 contre 10 pour Lyon) démontrent clairement la domination de l’ASVEL sur le match.

Preuve de l’intensité du match en 1ère mi-temps, les joueuses des 2 équipes restent un bon moment aux vestiaires.

Retour au match. 3ème quart-temps. Villeneuve n’a pas d’autre choix que de lutter avec ses armes (modestes) et son orgueil, pour espérer faire tomber le roi Lyon… Romy, Jo, Magali, Shante, Hélène repartent sur le parquet. Remise en jeu ESBVA-LM. Tentative à 3 points de Mag, en vain. 2 points pour Lyon sur la possession qui suit. 9’23 à jouer. Shoot à la despérado pour Jo en fin de possession. Nouvel échec. Et Lyon qui remet 2 points (30-47 après moins d’1 minute de jeu). Fred prend instantanément un temps-mort. Mais tout parait difficile pour Villeneuve : les shoots, les passes, les remontées de balle… Et les balles propres sont contrées par les Lyonnaises. Rien n’y fait. Angie remplace Hélène. On joue depuis 2’20 et marque ! (32-47). Shante rentre enfin dans la raquette (34-49). Mais inlassablement, Lyon continue le pressing et récupère les balles des métropolitaines (34-51 à 6’15 de la fin de période). Angie donne un peu de plaisir au public en marquant 3 points (36-51). Malgré toute leur volonté, on sent bien les Guerrières en difficulté sur chaque attaque de Lyon. Pour autant, elles ne lâchent rien (38-51, puis 39-51 à 4’53). Réplique de Lyon : 39-53. Nouveaux lancers francs pour Villeneuve. Transformés. 41-53. Une nouvelle énergie s’empare de la salle… Les fautes tombent d’un côté et de l’autre. A ce jeu, Lyon monte à 4-1. A 43-53 par Romy, puis 46-53 par Mag', c’est le Palacium qui prend feu. Temps-mort demandé par Lyon pour couper l’élan villeneuvois et la folie qui gagne le parquet.

Reprise avec Angie, Romy, Jo, Mag et Christelle sur le terrain. Ballon lyonnais. 3’26 à jouer. Et sur un ballon arraché par Angie et sifflé ‘entre-deux’ par les arbitres, c’est une furie qui s’empare de la salle. Et Ce sont 3 points qui rentrent pour Lyon (46-56). Les corps sont mis à rude épreuve. Une nouvelle balle échappe à Villeneuve sur une faute offensive sifflée contre Christelle. Et Plouffe fait mouche à 3 points et redonne du large à Lyon (46-59 et 1’10 à jouer). 40’’ avant la pause. Jo aux lancers. Marqués. 48-61. Possession lyonnaise. Echec. Pénétration de Mag' dans la raquette. Faute et 2 lancers réussis par Magali (50-61). Le dernier shoot de Lyon ne rentre pas et laisse Villeneuve emporter le quart et rester en vie (50-61). Le dernier quart-temps s’annonce chaud-bouillant… s’il reste du jus dans le moteur des Guerrières.

Dernier quart. Mag', Jo, Laeti, Hélène et Christelle sont sur le parquet ! Et Villeneuve marque (52-61) ! Et se met à prendre les rebonds défensifs ! Et Magali marque à nouveau et prime son panier (55-61 à 8’53 de la fin). Le match devient brûlant. Lyon fait le dos rond et marque à son tour un 2+1 (55-64). C’est Christelle qui perfore à son tour la défense (57-64), mais qui commet sa 4ème faute dans l’action suivante. Ballon à suivre pour Lyon. Raté. Contre nordiste. En vain. Panier de Julie Allemand et Lyon reprend +9 (57-66 à 7’23). Nouvelle tentative à 3 points avortée pour Villeneuve mais Lyon n’en profite pas.  A 6’23 de la fin, les équipes souffrent et soufflent. Et c’est Fati Sacko, sur lancers francs, qui redonne de l’air (57-68). Es Guerrières, usées par une débauche d’énergie pour revenir au score, n’y arrivent plus. La folie est passée et Lyon reprend le contrôle du match (2+1 points à 4’56 pour porter le score à 57-71). La messe est dite. On entre dans le money-time et une faute sifflée en faveur de Lyon déclenche la bronca nordiste. Fred prend un 2nd temps-mort pour mobiliser une fois encore ses filles vers l’impossible objectif : remonter 14 points en moins de 5 minutes et avec une possession à suivre pour les Lyonnes.

Angie, Romy, Shante, Hélène et Jo reprennent les rames du bateau et entrent 2 points. Avant que Shante ne commette une nouvelle faute qui envoie Villeneuve dans la pénalité et Lyon sur la ligne des lancers (59-72 à 4’25). Mais les Guerrières se battent et Shante met 3 points (62-72). Il reste 2’38 à jouer quand Lyon prend 2 nouveaux lancers francs, évidemment convertis (62-74). La mission s’avère définitivement impossible. D’autant que les fautes tombent sur Villeneuve. Une conséquence de la fatigue, à n’en pas douter. Tout comme les tirs qui n’atteignent plus la cible. A 1’28, les Guerrières renoncent. Il ne sera plus possible de revenir, malgré 2 nouveaux points de Cap’tain Jo, qui met les Guerrières à -10 (64-74).

Lyon gère finalement tranquillement les derniers temps de jeu et remporte le match sur le score de 69-76.

Au final, pas de regret pour Villeneuve d’Ascq qui a tout donné. Juste le sentiment qu’avec une équipe au complet, l’histoire du match aurait été différente.

Partenaires officiels