L'ESBVA-LM retrouve une légende !

04 janvier 2019

Au moment d’entamer la 2ème partie de saison, l’ESBVA-LM avait convié les médias à une conférence de presse de reprise pour détailler le contexte du partenariat qui se met en place avec Smart Mind, la société d’Ann WAUTERS.

 

Ce vendredi à 11H30 se sont présentés devant les médias régionaux et belges le Président SCARNA, Christophe VITOUX, manager général, Fred DUSART, coach de l’équipe pro et Ann WAUTERS !

L’information avait fuité sur les réseaux sociaux : Ann WAUTERS rejoint les rangs du staff villeneuvois jusqu’à la fin de saison. Au menu de cette conférence : le rôle d’Ann, les modalités pratiques du partenariat et le futur.

En préambule de cette présentation, Carmelo SCARNA revenait sur la 1ère partie de saison. Il soulignait que, malgré une équipe soudée et pleine de potentiel, les résultats étaient intermittents et pas forcément à la hauteur des attentes du club. Le président rappelait également que le Top 6 restait l’objectif prioritaire, et que le Top 4 serait un bonus non négligeable. Revenant sur le parcours en Euroligue, Carmelo SCARNA soulignait le niveau relevé de la poule de Villeneuve, sans pour autant excuser les performances, parfois insuffisantes des joueuses, notamment en termes d’engagement et de combattivité.

Cette difficulté de l’équipe à évoluer à niveau constant a donc conduit le staff à rechercher une solution d’assistance aux joueuses. L’évidence de l’apport d’une joueuse d’expérience et sensible aux valeurs de Villeneuve d’Ascq est apparue comme une nécessité. Et c’est donc naturellement que la personnalité d’Ann WAUTERS, qui pouvait répondre à ces prérequis, s’est imposée. Le président villeneuvois a ainsi présenté Ann comme un complément au travail de Fred et Luba et un appui pour les joueuses. « En s'associant avec Ann Wauters, nous voulions quelqu'un d'emblématique, qui a de l'expérience et qui connaît le club. Dans un premier temps, elle aidera Fred pour les joueuses intérieures. Et d'autre part, il nous manque peut-être de l'agressivité, de la niaque. Le mental et l'état d'esprit peuvent être améliorés grâce à ses conseils. Nous voulons afficher de nouvelles choses. » confirmait le président de l’ESBVA-LM.

Dans un premier temps, elle s’occupera de la préparation individuelle des joueuses intérieures et interviendra, au niveau collectif, pour créer une dynamique positive et un esprit d’équipe à toute épreuve. Dans un second temps (à l’occasion de la prochaine saison), elle lancera une académie de basket spécifique (voir plus bas).

Un apport spécifique et de préparation mentale

Ann a ensuite pris la parole pour rappeler combien elle était attachée au club nordiste. « C’est un club que j’aime et que je veux aider » déclarait-elle durant cette conférence. L’internationale belge en profitait également pour indiquer que sa carrière étant plutôt sur la fin (même si Ann aide encore beaucoup l’équipe nationale belge, tant dans le jeu qu’en dehors et qu’elle pense aussi au prochain Euro à l’été 2019), elle réfléchissait à sa reconversion. Le projet Smart Mind (du nom de sa société) en est un élément. Ainsi, en plus de l’aspect technique, Ann accompagnera les joueuses à travers une préparation mentale et un développement des personnalités de chacune, pour en tirer un bénéfice pour le collectif. Cet apport passe par un supplément d’âme sur le terrain, mais aussi en dehors.

« Il faut pouvoir gérer la pression, soigner sa concentration, corriger les attitudes. J'ai envie de faire partager mon expérience et avec notre société, fondée il y a quelques mois, nous avons développé un modèle basé sur sept 'high-performing' attitudes. Il n'existe pas une seule attitude pour le sport de haut niveau, mais plusieurs attitudes, comme il y a plusieurs personnalités, qu'il faut connaître pour pouvoir mettre ensemble » a indiqué l’intérieure belge.

Le travail d’accompagnement a déjà démarré. Face à une équipe très à l’écoute et réceptive, Ann indique qu’il est facile de travailler. L’idée est de créer une cohésion et une communication adaptée à chaque joueuse, à partir de la connaissance des attitudes et des personnalités des unes et des autres. Une évaluation de ces points se fera ensuite, à travers les observations en match.

Fred DUSART a complété les propos en indiquant que la démarche de rapprochement avec Ann avait été initiée dès fin juin-début juillet. L’envie de travailler était déjà bien présente. Les résultats de l’équipe nationale belge, lors de la dernière Coupe du monde en Espagne, ont fini de convaincre le club de faire appel à ses services !

La future académie Ann WAUTERS

S’il est acquis qu’Ann sera présente jusqu’à la fin de la saison auprès du groupe pro, cela n’empêche pas le club de rêver plus loin !

Ainsi, Christophe VITOUX a présenté le projet de l’Académie Wauters Basket Villeneuve d’Ascq, à destination des joueuses de grande taille. Ce projet, sous l’encadrement d’Ann WAUTERS en partenariat avec le club villeneuvois, aura pour objectif d’identifier, de détecter les potentiels chez les jeunes joueuses de grande taille, issues de la métropole lilloise, voire de l’Eurométropole. En collaboration avec le club amateur ESBVA et le centre de formation, cette académie doit être un tremplin vers une carrière de haut niveau.

Le projet, qui doit prochainement être présenté à l’INSEP et au pôle régional, est soutenu par la Ville de Villeneuve d’Ascq, qui voit là l’occasion de puiser dans le fort vivier de jeunes sportives présentes dans les écoles, collèges et lycées de la ville. Le Département et la Région accompagnent également ce développement du club. Enfin, l’équipementier de cette académie est tout trouvé : c’est Tarmak qui fournira les joueuses.

C’est dire si les bonnes fées sont nombreuses autour de ce beau projet.

Partenaires officiels