Avec les honneurs…

On peut perdre de peu et se fâcher, on peut prendre 22 points et, sans aller jusqu’à se réjouir, se dire pour le moins qu’on n’a pas à rougir. On n’a pas à rougir de perdre sur le terrain des championnes d’Europe, invaincues chez elles ; on n’a pas à rougir du score quand on pense que les deux derniers matchs s’étaient soldés par un 100 à 40 contre Hatay et d’un 63 à 97 sur le terrain de Bourges ; on n’a pas à rougir surtout à voir le contenu de cette rencontre. Oui, à Ekaterinburg, l’ESBVA-LM s’est incliné avec les honneurs.

On a eu peur au début à voir Brittney Griner et ses 2m08 régner sans partage à l’intérieur (elle marquera les 8 premiers points de son équipe, et 19 sur l’ensemble du match). Privées de possibilités dans la raquette, les Guerrières s’en remettent aux tirs extérieurs. Bonne pioche : Virginie par deux fois, Mame-Marie et Jo trouvent la cible derrière l’arc de cercle. Sur un ballon volée, Alina amène son équipe à +4 aux cinq minutes ! La réussite extérieure conduit les filles de Fred à prendre toujours plus de shoots, parfois un peu rapides, néanmoins, sur un nouveau triple d’Alina, les françaises restent devant (16/19). Problème : Emma Meesseman signe son entrée d’un triple. A 5″7 de la pause, les deux équipes sont à égalité, mais un drive de Nika Baric permet aux locales de finir en tête, de très peu : 23/21. A ce moment, les Guerrières sont à… 62% à trois points…

Combien de temps les villeneuvoises peuvent-elles tenir le rythme ? La reprise apporte une première réponse : les shoots de Liudmyla et de Jo échouent, ceux de Baric et Eugenia Belyakova rentrent. Au terme d’un 9/0 après 1’30, le trou est fait. Aby gagne un beau duel contre Emma pour le premier panier intérieur de son équipe. Marielle suivra, puis Kamila, mais, en face Baric, Alba Torrens en contre-attaque et Sancho Little continuent à creuser (42/26). On peut apprécier une belle passe dans le dos de Diana Taurasi qui inaugure la « période Kristi Toliver » et ses trois réussites. Une contre attaque de Jo sur Marielle à l’ultime seconde et tout le monde repart au vestiaire sur un 55/33 qui fait dire à un observateur averti :  » Pas grand chose à faire contre cette équipe quand elle joue comme ça« .

premier problème : comment contrer Griner ?

On craint le pire au retour, mais, si l’issue finale ne fait plus de doute, Fred et ses filles n’ont pas du tout l’intention de se laisser marcher dessus. Virginie, à la baguette, distille ses passes décisives sur Jo, Mame-Marie et Marielle qui transpercent la défense russe. Marielle enchaînera avec un retour de ses réussites extérieures, Taurasi rate une contre attaque solitaire (ça arrive aux meilleures !) et, sur une dernière réussite de Mame-Marie (sur nouvelle passe de Virginie), les 5 minutes sont atteintes sur un 66/45 c’est à dire +1 pour la demi-période. Hélas, la seconde moitié verra une disette de points pour l’ESBVA-LM qui devra se contenter d’un panier d’Aby dessous, soit beaucoup moins que Griner et Emma (qui conclura par un triple). 77/47 à la dernière pause.

Un temps d’observation à la reprise : Kamila sur service d’Aby répond à Emma en drive, puis Torrens. Mais Virginie prend la tête de la révolte. Un coast to coast ; une contre attaque et un drive en première main, et voilà que Olaf Lange prend un temps mort, signe qu’il ne lâche pas le match. Kamila et Aby non plus qui, à 2’35 du terme, poussent le coach russe à un deuxième temps mort. Alina distribue sur Aby (qui, ensuite, prendra sa cinquième faute) puis Valériane prend un rebond et ressort sur Kamila. Toliver marque ce qu’on croit être le dernier panier. Il reste 10 secondes. Fred prend un temps mort pour une ultime combinaison qui envoie Alina en pénétration, histoire, peut-être d’atteindre, comme à l’aller, les 69 points. 91/69. Les Guerrières ont gagné (24/29) le dernier quart-temps.

Virginie toujours à la baguette

UMMC Ekaterinburg : 91 / ESBVA-LM : 69 (23/21 ; 32/12 ; 22/14 ; 24/29). Près de 40% d’adresse au total, et une courte victoire au rebond (35/37). Virginie Bremont : 14 pts, 5 assists, 6 rebonds ; Kamila Stepanova ; 11 pts ; Jo Gomis : 10 pts ; Aby Gaye : 10 pts ; Marielle Amant : 10 pts ; Mame-Marie Sy Diop : 7 pts, 6 rebonds ; Alina Iagupova : 7 pts , 6 assists ;    Liudmyla Naumenko ; Valériane Ayayi. 

Résultats des autres rencontres : Orenburg 69 /Bourges 61 ; Salamanque 84 /Sopron 67 ; Hatay 58 /Polkowice 54. Voir classement et résultats.

La qualif se jouera, on le savait avant ce match, mercredi au Palacium contre Hatay, puis le mercredi d’après à Polkowice. En attendant, un petit tour dans la douceur angevine pour se remettre de l’hyper froid russe… avec une nécessaire victoire…

Avec les honneurs… was last modified: février 9th, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »