A Nantes-Rezé, les Guerrières ont enchaîné par une deuxième victoire

14 octobre 2020

Séquence retrouvailles pour Jo GOMIS, qui a porté les couleurs du NRB il y a quelques années, mais aussi pour Clarince DJALDI-TABDI, qui y évoluait jusqu’à la saison dernière.Mais au coup d’envoi de la rencontre de ce mardi, l’heure n’était pas au sentimentalisme, car ces 2 ex-Déferlantes avaient un match à gagner. Ce sont d’ailleurs les Villeneuvoises qui se sont illustrées les premières, par l’intermédiaire de Haley PETERS (11 points, 3 rebonds), qui ouvrait le score (0-2, 1’). Profitant des largesses défensives adverses, Djéné DIAWARA (17 points, 10 rebonds), se permettait même de mettre son équipe encore un peu plus devant, suivie de Courtney HURT (6 points, 8 rebonds) qui s’essayait sur la ligne des lancers pour la première fois de la partie (2-5, 2’). Pour autant, les filles de Rachid MEZIANE savaient que ce n’était que le début d’une partie qu’il ne fallait pas prendre à la légère face à une équipe qui, avant l’entame, était à la recherche d’un premier succès cette saison (9-12, 5’). Le suspense était encore plus intense lorsque Marie MANE (10 points, 5 rebonds) et l’intérieure chilienne Ziomara MORRISON (15 points, 8 rebonds) remettaient leurs troupes à flot (16-16, 6’). A cet instant, c’est la défense villeneuvoise qui était devenue un peu trop permissive, et à l’expérience, Sasa CADO (14 points, 5 rebonds) ne se faisait pas prier pour permettre à nos hôtes du soir de prendre un petit ascendant psychologique (22-18, 8’). Mais avec 2 lancers francs convertis par Kariata DIABY (6 points, 3 rebonds), c’est sur le score de 22-20 en faveur de Nantes-Rezé que s’achevait le premier quart-temps.

Devant la poignée de supporters qui avaient fait le déplacement jusqu’en Loire-Atlantique (et on les en remercie chaleureusement !), Lisa BERKANI (3 points, 2 fautes provoquées) et les Guerrières ont tenté de relancer la machine. S’en est suivi un beau chassé-croisé au cours duquel le collectif villeneneuvois répondait bien à l’ex-Villeneuvoise Bintou DIEME-MARIZY (5 points, 5 passes décisives). Et encore une fois, Djéné DIAWARA reprenait les choses en mains pour refaire passer l’ESBVA-LM devant au score (26-30, 14’), obligeant Aurélie BONNAN, la nouvelle coach du NRB (assistée de notre ancienne meneuse Camille AUBERT, qui a mis un terme à sa carrière de joueuse à l’intersaison), à prendre un temps mort. Le public de La Trocardière pensait alors que les consignes prodiguées par la technicienne nanto-rezéenne seraient payantes mais c’était sans compter sur le sang-froid de Sandra YGUERAVIDE (10 points, 5 passes décisives) et de Jo GOMIS (13 points, 4 rebonds) pour mener 28-33 après 16 minutes de jeu. C’est d’ailleurs notre Captain Jo qui donnait 10 points d’avance aux siennes pour la première fois de la rencontre (30-40, 18’). Et c’est sur ce même écart (33-43, 20’) que les Guerrières allaient observer un repos (le fameux repos des Guerrières) bien mérité.

Les 2 équipes revenaient sur le parquet avec les mêmes intentions, si bien qu’elles parvenaient à faire jeu égal ou presque à l’entame du 3ème quart, avec un court avantage en faveur de Nantes-Rezé (40-47, 23’) à un moment où, contrairement à ce qu’on a pu observer jusque-là, les défenses prenaient le pas sur les attaques. Mais cette entame de seconde période plus délicate que la fin de la première n’a pas duré longtemps pour les Villeneuvoises, qui ont rapidement su se redresser (40-52, 24’). Attention toutefois à rester concentrées jusqu’au buzzer final ! Car sans trembler, Nantes-Rezé revenait dans le coup au fil des minutes en passant un 6-0 qui relançait le suspense (46-52, 28’). Heureusement, avec une Jo GOMIS qui se muait en pompier de service, l’ESBVA-LM était toujours devant après 30 minutes de jeu mais encore une fois, la route vers la victoire allait être semée d'embûches (48-54, 30’).

Le dernier acte ne démarrait pas au mieux pour les Villeneuvoises puisqu’en provoquant une faute antisportive de Jo GOMIS, Marie MANE remettait le NRB à -4 (50-54, 31’). En entrant dans un money-time qui portait bien son nom, les Guerrières n’hésitaient pas à jeter toutes leurs forces dans cette belle bataille et ça se voyait au tableau d’affichage (52-60, 33’). Méfiance toutefois car la messe était loin d’être dite tellement les protégées du Coach MEZIANE devaient faire face à un adversaire bien décidé à renverser la vapeur (55-58, 36’). Les supporters villeneuvois présents sur place poussaient toutefois un grand “ouf !” de soulagement lorsque la Señorita YGUERAVIDE ne vacillait pas lorsqu’il a fallu inscrire un panier extérieur ravageur en tête de raquette (55-61, 37’). Dans les dernières secondes de cet ultime quart-temps résolument défensif, les Villeneuvoises ne baissaient pas les bras et s’en allaient vers leur deuxième succès de suite (59-68) qui, encore une fois, en appelle d’autres.

 

Crédit Photo : Corentin MALARY

Partenaires officiels