Face à Charleville-Mézières, les Guerrières s'inclinent après une belle bataille

22 février 2021

En ce dimanche après-midi, on aurait pu penser dans les premières minutes que Villeneuve d’Ascq mettait du temps à rentrer dans la partie face à Charleville-Mézières. Mais en réalité, les Guerrières ont rapidement fait preuve d’orgueil en plantant d’entrée un 6-0 après 2 minutes de jeu. Mais il fallait rester sur ses gardes dans les rangs villeneuvois car Amel BOUDERRA (15 points, 8 passes décisives) et les siennes parvenaient à revenir dans le coup au milieu du premier quart-temps (8-8, 5’). Deux minutes plus tard, la meneuse carolomacérienne permettait à son équipe de repasser devant au score (8-13, 7’), obligeant Rachid MEZIANE à prendre un temps mort pour recadrer ses troupes. De retour sur le parquet, Sandra YGUERAVIDE (13 points, 5 rebonds) remettait son équipe sur le droit chemin mais en face, Christelle DIALLO (6 points à 100%) se rappelait aux bons souvenirs de son parcours sous nos couleurs (13-15, 8’). C’était le début d’un cavalier seul pour les Flammes Carolo, qui menaient finalement 13-21 à la fin du premier quart-temps.

A l’entame du deuxième acte, Johanne GOMIS (6 points, 5 rebonds) et les Guerrières ont essayé de redoubler d’intensité mais Christelle DIALLO, encore elle, permettait à Charleville-Mézières de franchir la barre des 10 points d’avance (13-23), rapidement effacée par Djéné DIAWARA (15-23, 11’). Les Villeneuvoises allaient toutefois cravacher pour espérer se remettre sur de bons rails de manière prolongée car même si l’adresse commençait à manquer de part et d’autre, les Carolomacériennes restaient sur une dynamique positive (17-29, 15’). Côté villeneuvois, on tentait d’éteindre l’incendie à plusieurs reprises mais Haley PETERS (15 points, 5 rebonds) et ses coéquipières peinaient à trouver la cible, contrairement à leurs vis-à-vis (17-32, 16’). Heureusement, notre ailière forte américaine parvenait à y remédier après de longues minutes compliquées (19-32, 17’). Juste avant la pause, c’est une autre ex-Carolomacérienne, Janelle SALAUN (4 points, 1 passe décisive), qui a su se mettre en évidence pour que l’ESBVA-LM puisse continuer de croire en ses chances pour conclure la première période sur le score de 25 à 38.

En revenant sur le parquet du Palacium, les Guerrières de Villeneuve d’Ascq, qui devaient à nouveau composer sans Lisa BERKANI (blessée), avaient à cœur de montrer un visage beaucoup plus conquérant et faire valoir leurs valeurs collectives et ça se ressentait au tableau d’affichage, sous l’impulsion de Sandra YGUERAVIDE notamment (27-38, 22’). Trois minutes plus tard, Kariata DIABY (4 points, 4 rebonds) contribuait à se son équipe revienne à -10 mais la route était encore longue (31-39, 25’). Incontestablement, la confiance avait changé de camp avec une confirmation de la part de Courtney HURT (40-47, 27’) puis notre capitaine Johanne GOMIS (42-49, 29’) en mode voleuse de ballons. Cette fois encore, les Guerrières portaient bien leur nom, comme en atteste le score à la fin du troisième quart-temps (45-49, 30’).

Très concentrées, les Villeneuvoises se battaient de chaque côté du terrain mais au début du dernier quart, les 2 équipes faisaient jeu égal, du moins jusqu’à ce que Sandra YGUERAVIDE ne sonne la révolte à longue distance (50-52, 33’). En provoquant une faute antisportive de son ancienne coéquipière Mame-Marie SY-DIOP (5 points, 6 rebonds), Courtney HURT (10 points, 3 rebonds) aidait l’ESBVA-LM à revenir à 52-52 alors qu’il restait 7 minutes à jouer dans cette partie qui devenait de plus en plus irrespirable. Au courage et à l’énergie, Charleville-Mézières réussissait à relancer la machine mais Sandra YGUERAVIDE restait dans le coup (54-63, 36’). A 3 minutes de la fin, les filles de Rachid MEZIANE accusaient de nouveau un retard de 10 longueurs (56-66, 37’) mais n’abdiquaient pas pour autant. Mais dans les derniers instants, les Villeneuvoises ont dû se rendre à l’évidence : la débauche d’énergie dépensée pour revenir à 52-52 leur a finalement fait défaut sur la fin, et c’est Charleville-Mézières qui allait l’emporter 65-74 face à de vaillantes Guerrières.

Partenaires officiels