Janelle SALAUN : "Je suis venue ici pour m'affirmer"

14 septembre 2020

Nous poursuivons notre série d'interviews avec cette fois une de nos recrues estivales, l'ailière Janelle SALAUN.

 

Peux-tu te présenter ? Quel a été ton parcours ?

Je m’appelle Janelle SALAUN (prononcez « Salin »), j’ai 19 ans. J’ai commencé le basket chez moi à Orly. Assez tôt, je suis partie à Reims où j’ai intégré le centre de formation. Puis, j’ai passé les tests d’entrée à l’INSEP où j’ai été reçue et où j’ai donc continué mon parcours. En 2019, après avoir terminé mon cursus au Centre Fédéral (autre dénomination de l’INSEP, ndlr), j’ai été recrutée par Charleville-Mézières où j’ai pu faire mes premiers pas en tant que joueuse professionnelle. En parallèle, hormis la catégorie U15 parce que j’étais blessée, j’ai joué dans toutes les catégories de jeunes. J’ai débuté avec les U16 à l’Euro 2017, que l’on a remporté à Bourges. En 2018, j’ai remporté la médaille de bronze lors de l’Euro U18. Et l’année suivante, j’ai disputé d’abord le Mondial U17, qui a été une très bonne expérience puisqu’on a pu affronter des équipes venues d’un peu partout. Et le même été, j’ai enchaîné avec l’Euro U18 où j’ai été surclassée. Nous avions décroché la médaille de bronze et j’ai été dans le 5 majeur de la compétition. Pour l’été 2020, j’avais été sélectionnée en U20 mais avec le coronavirus, toutes les compétitions estivales ont été annulées.

 

 Dans quelle optique as-tu choisi de signer à l’ESBVA-LM ?

Comme je le disais, j’arrive de Charleville-Mézières, où j’ai pu découvrir le monde pro mais j’ai choisi de venir à Villeneuve pour continuer à travailler au sein d’un club dont j’avais entendu beaucoup de bien au niveau de sa structure et de ses ambitions. Je viens ici avec un statut de jeune joueuse mais qui a envie de progresser et de s’affirmer au sein des Guerrières.

 

Malgré ton jeune âge, tu as déjà pu goûter à la LFB et surtout l’Eurocoupe. Avec cette expérience, que souhaites-tu apporter à ta nouvelle équipe ?

A vrai dire, à Charleville, je n’ai pas pu exprimer beaucoup mes qualités, je n’ai pas eu le temps de jeu suffisant que j’espérais pour cela. J’arrive donc à l’ESBVA-LM pour apporter mes qualités athlétiques. Je suis un véritable couteau suisse. Je sais shooter à l’extérieur et à l’intérieur, défendre, prendre du rebond, poster dans la raquette.

 

Sur quels secteurs aimerais-tu progresser cette saison ?

En réalité, j’aimerais progresser sur tous les aspects. Encore une fois, je suis encore jeune donc je sais que je dois encore beaucoup travailler, notamment sur ma lecture de jeu et mentalement. Je dois apprendre à mieux appréhender les matches que l’on va disputer.

 

Tu connais déjà la bonne réputation de nos supporters. Quel message aimerais-tu leur faire passer ?

Effectivement, je les ai déjà vus la saison dernière quand je jouais à Charleville-Mézières et je me suis dit que c’était vraiment dingue de voir un tel engouement pour notre discipline ! Ils poussent leur équipe du début à la fin, dans les bons comme dans les mauvais moments, c’est vraiment impressionnant. Cette saison, j’aurai la chance de les avoir à mes côtés, j’espère donc être à la hauteur de leur soutien inconditionnel. Je donnerai tout pour cela en tout cas !

 

Crédit photo : Ghesquière

Partenaires officiels