Les Guerrières ont craqué face au leader

23 novembre 2019

ESBVA-LM 67-81 Lattes-Montpellier

 

Une chose est sûre : cette trêve a été très longue, trop longue ! Les supporters sont donc une nouvelle fois venus en nombre pour revoir leur équipe préférée ce samedi soir au Palacium face à une équipe de Lattes-Montpellier qui n’avait jusqu’ici pas encore perdu en championnat. Et même si ce sont les Héraultaises qui ont pris le match par le bon bout et ce dès les premières minutes, Christelle DIALLO (15 points, 4 rebonds) était là pour opposer de la résistance à Stephanie MAVUNGA (24 points, 10 rebonds) dans la peinture (4-8, 2’). Au milieu du premier quart-temps, les 2 écuries se regardaient encore les yeux dans les yeux (9-12, 5’). Mais ensuite, le collectif du BLMA s’est enflammé et à ce jeu-là, les Guerrières n’ont pas réussi à suivre (11-20, 6’). Le joli motif de satisfaction dans les 4 dernières minutes du premier quart-temps réside dans le fait que les filles de Rachid MEZIANE n’aient encaissé aucun point pour finir à -8 (12-20, 10’).

Portées par cette belle assiette défensive, Keisha HAMPTON (22 points, 7 rebonds) et ses troupes repartaient de l’avant à l’entame du deuxième acte (17-21, 12’), laissant augurer un joli mano à mano entre Villeneuvoises et Latto-Montpelliéraines. C’est d’ailleurs l’ailière américaine qui mit les spectateurs du Palacium en émoi et notamment nos fameux et célébrissimes z’Hurlants en inscrivant un panier dans la raquette qui allait remettre les 2 équipes à égalité (21-21, 14’), suivie encore une fois par une Christelle DIALLO en grande forme pour redonner l’avantage à l’ESBVA-LM (23-21, 15’). Oui mais voilà, Lattes-Montpellier a fait parler l’expérience des moments critiques et a su sortir de l’ornière, sous l’impulsion de Gabby WILLIAMS (15 points à 50%) ou Marie-Michelle MALAPIE (10 points, 3 rebonds) pour repasser devant au score (25-29, 17’). A cet instant, les Villeneuvoises ont vécu un léger trou d’air qui a permis à leurs adversaires du soir de franchir la barre des 10 points d’avance (27-37, 18’), heureusement vite effacée par notre capitaine Jo GOMIS (12 points à 50%) et Courtney HURT (12 points, 9 rebonds). Si bien qu’au moment de regagner les vestiaires pour un repos bien mérité, tous les espoirs étaient possibles (31-37, 20’).

D’ailleurs, en revenant sur le terrain, les 2 équipes faisaient de nouveau jeu égal, le trio GOMIS-DIALLO-HURT répondant encore une fois du tac au tac à Stephanie MAVUNGA (39-42, 22’). Les passionnés du ballon orange ont d’ailleurs dû se régaler en savourant ce véritable bras de fer où l’issue était vraiment la grande inconnue du soir (43-48, 24’). Mais l’Américano-Australienne Sami WHITCOMB (15 points, 5 rebonds) semblait, même si la route était encore longue, vouloir crucifier nos espoirs ’45-56, 26’). Là encore, c’était sans compter sur l’abnégation de nos Guerrières, qui n’ont jamais baissé les bras (50-58, 29’). A la fin du premier quart-temps, même si le BLMA reprenait 11 points d’avance, on sentait que le match pouvait vite basculer de notre côté (52-63, 30’).

Mais c’est à ce moment-là que la meneuse héraultaise Romane BERNIES (10 points, 4 rebonds), internationale française, faisait parler son expérience et prenait ses responsabilités pour donner encore un peu plus d’air, bien aidée encore une fois par Gabby WILLIAMS (52-66, 31’). A cet instant, les Villeneuvoises avaient visiblement pris un petit coup derrière la tête mais grâce au soutien de leur public, elles ne lâchaient pas l’affaire ! Malheureusement, face à une défense adverse bien regroupée, les solutions offensives commençaient à nous manquer, de même que la réussite au shoot, notamment à 3 points (23% contre 44% sur l'ensemble du match). Dans les dernières minutes, les Guerrières ont tout tenté mais il fallait se rendre à l’évidence : les différents coups de collier mis par Lattes-Montpellier nous ont été fatals. Score final : 67-81. Les esprits sont désormais tournés vers le prochain match, qui plus est à domicile ce vendredi 29 novembre face à une équipe de Nantes-Rezé face à laquelle les Guerrières auront une fois encore besoin de votre soutien !

 

Crédit photo : Thibaut LASSER

Partenaires officiels