Les Guerrières s'imposent in-extremis à Tarbes pour passer en demi-finales de coupe de France !

22 janvier 2022

Tarbes 68-69 ESBVA-LM

Conscientes de l’enjeu que représente ce quart de finale de coupe de France, les Guerrières se montraient rapidement agressives, notamment en défense, au Quai de l’Adour de Tarbes et empêchait l’équipe hôte de dicter sa loi dans les premières minutes. C’est toutefois par l’intermédiaire de sa capitaine Marie PARDON (16 points, 11 passes décisives) que le TGB était le premier à ouvrir la marque (2-0, 2’). L’ESBVA-LM allait vite devoir réagir puisque l’adversaire du soir prenait ses marques au fil des minutes (6-2, 4’). La réussite manquait cruellement dans les rangs villeneuvois en ce début de rencontre et Rachid MEZIANE était obligé de prendre un premier temps mort au milieu du premier quart-temps pour tenter d’insuffler une nouvelle dynamique (11-2, 5’). La révolte est venue de Janelle SALAUN (12 points, 4 rebonds) et Christelle DIALLO (10 points à 80%) mais la route était toujours autant semée d’embuches (19-8, 9’). Juste avant de conclure ce premier acte, Caroline HERIAUD convertissait ses 2 premiers lancers francs et le score était de 21 à 10 après 10 minutes de jeu.

Les Guerrières faisaient toujours autant preuve de détermination en revenant sur le terrain mais encore une fois, l’adresse n’était pas au rendez-vous, du moins jusqu’à ce que Sandra YGUERAVIDE (11 points dont 3/6 à 3 points) ne rassure ses troupes en marquant au-delà de la ligne des 6,75 m (21-13, 11’). Mais rapidement pénalisées par les fautes collectives, les Villeneuvoises envoyaient le TGB sur la ligne des lancers, qui permettait à Yohana EWODO (10 points, 4 rebonds) et ses partenaires de franchir la barre des 10 points d’avance (23-13, 14’). L’expérience de la doublette formée par Jolene ANDERSON (15 points, 5 rebonds) et Sandra YGUERAVIDE allait permettre à l’ESBVA-LM de reprendre des couleurs dans cette première période (32-23, 18’). Pour autant, rien n’était fait d’un côté comme de l’autre. Après un tir du parking, Caroline HERIAUD (8 points, 5 rebonds) permettait aux Guerrières de venir dans les pas du TGB avant la pause (34-32, 20’).

C’est en ayant le couteau entre les dents que les banlieusardes lilloises entamaient le troisième quart-temps de ce match. Leurs efforts ne payaient cependant pas dans les premières minutes (39-32, 22’) et même quand notre capitaine Jo GOMIS (9 points dont 3/6 à 3 points) prenait ses responsabilités à longue distance, Renata BREZINOVA (17 points dont 3/4 à 3 points) était là pour lui répondre (42-35, 23’). Même si l’écart ne bougeait plus à cet instant du match, Les Guerrières de baissaient pas les bras (47-41, 25’). Leur sang-froid commençait à porter ses fruits, à l’image encore une fois d’une Jolene ANDERSON adroite à 3 points (47-44 puis 49-47, 29’). Attention tout de même à ne pas lâcher prise sur le plan défensif pour l’ESBVA-LM, qui accusait un retard de 6 unités avant d’aborder les 10 dernières minutes (53-47, 30’).

Histoire de faire passer un message clair aux Tarbaises, les Villeneuvoises débutaient le dernier acte par un panier extérieur de Sandra YGUERAVIDE qui mettait la pression sur les locales (53-50, 31’). Cette pression était encore plus forte lorsque Janelle SALAUN récupérait un rebond offensif et inscrivait un panier sous le cercle pour revenir à -1 (53-52, 32’). Sur la possession suivante, Marie PARDON manquait son panier en lay-up, la balle était récupérée par Sandra YGUERAVIDE, qui délivrait une offrande à sa capitaine Jo GOMIS. Dans le corner, cette dernière en profitait pour prendre un shoot à 3 points qui permettait à son équipe de passer devant pour la première fois de la partie (53-55, 33’). Le collectif permettait toutefois au TGB de revenir dans le coup (59-55, 35’). Pas de quoi inquiéter Caroline HERIAUD et ses copines, qui restaient concentrées (59-58, 36’). Le match pouvait alors basculer pour les Tarbaises comme pour les Villeneuvoises. En l’occurrence, Julie WOJTA (13 points, 11 rebonds) et Renata BREZINOVA prenaient les choses en mains pour redonner de l’air à leur équipe alors qu’il restait 3 minutes à jouer (63-58, 37’). A cet instant, les Guerrières mettaient en place un pressing tout terrain pour tenter de récupérer tous les ballons et conserver des chances d’inverser le cours du jeu (64-63, 38’). Les dernières secondes étaient tout bonnement irrespirables, surtout quand Marie PARDON parvenait à répondre à Janelle SALAUN afin de repasser devant alors qu’il restait un peu moins de 32 secondes au chronomètre (66-65). De retour d’un temps mort demandé par son coach, Janelle SALAUN, encore elle, servie par Christelle DIALLO dans la peinture, redonnait l’avantage à l’ESBVA-LM. Francisco PINTO prenait un temps mort à son tour. Clémentine SAMSON crucifiait les espoirs villeneuvois en revenant sur le parquet du Quai de l’Adour. Au jeu des temps mort, le dernier pris par le coach tarbais à son équipe de repasser devant au score, grâce, une fois de plus, à une défense villeneuvoise compacte qui leur a permis de s’imposer au bout du suspense (68-69) et donc d’avancer vers les demi-finales de coupe de France.

Les Guerrières vous donnent désormais rendez-vous mardi et mercredi à 20h au Palacium pour les 2 confrontations face aux Polonaises de Lublin.

Partenaires officiels