Challenge n°2 : confirmer dans les Ardennes

Il est beau de gravir un sommet, il est bon aussi de ne pas chuter ensuite dans la pente, comme diraient les alpinistes … ou Sisyphe. Après l’exploit face à Bourges, c’est un autre défi, ni plus facile ni moins important, qui attend les Guerrières ce samedi soir dans les Ardennes : s’imposer dans la « Caisse d’Epargne Arena » de Charleville-Mézières ou personne n’a gagné cette année, ni en championnat ni en Eurocup, et dont, n’en doutons pas, les 2900 places seront en feu.

Jo et Amel seront, comme l’an dernier, face à face

Chacun se souvient, côté nordiste avec bonheur, côté ardennais avec, sans doute, un reste de frustration, du dernier voyage sur les bords de la Meuse de celles qui allaient devenir Championnes de France peu après. Un match incroyablement intense (le retour au Palacium ne le sera pas moins), longtemps dominé par les locales et que les Guerrières n’ont fait basculer que dans la toute dernière minute. De l’aveu de tous, cette demi-finale remportée deux fois sur le fil du fil, a été, la saison dernière, la marche la plus difficile dans sa conquête du titre pour l’ESBVA-LM

Le groupe de Romuald Yernaux (le plus fidèle coach de ligue à son poste – depuis 2001 – entraîneur de l’année 2016/2017) et de sa meneuse Amel Bouderra (au club depuis 2007, mvp française 2016/2017) fut à un doigt d’un titre, en coupe comme en championnat, l’an dernier. Ses ambitions, cette année, sont à la mesure de ce point de départ. Son recrutement de l’été fut en cohérence. Ses résultats depuis le début de la saison en ont fait, à égalité avec Bourges et l’ESBVA-LM l’équipe leader du championnat, jusqu’à cette défaite, dimanche dernier, sur le terrain de Basket-Landes.

C’est dire que la volonté de revanche puisera, ce samedi, à plusieurs sources pour une équipe qui continuera à compter, entre autres sur Alicia Devaughn et Valeriya Berezhynska, dont on connait bien la constance dans le talent, mais aussi les nouvelles recrues, au premier rang desquelles l’intérieure brésilienne Clarissa Dos Santos, qu’on a vu l’an dernier sous les couleurs de Bourges, comme ses coéquipières Sara Chevaugeon et Ana-Maria Filip.

C’est dire aussi la difficulté de la tâche qui attend le groupe de Fred qui n’a pas eu longtemps l’occasion de profiter du petit nuage sur lequel l’avait placé le beau succès de mercredi. Il s’est remis à la tâche, conscient que, pour cette rencontre, il n’avait d’autre solution que de repartir puiser la même motivation. Joyce Cousseins-Smith a rejoint ses nouveaux camarades ce jeudi, et cette rotation ne sera pas de trop pour ce match au sommet du championnat même s’il faudra, sans doute, lui laisser un peu (mais rapidement, calendrier de fou oblige) prendre ses marques.

Ce qui ne sera pas de trop non plus, ce sera le soutien du bus de Z’hurlants qui fera, bien évidemment le déplacement des Ardennes, le plus court après Saint-Amand. Mais ils seront, on le sait, en grande infériorité numérique.

Autres rencontres de cette neuvième journée : Nantes/Tarbes ; Mondeville/Basket-Landes ; Hainaut/Roche-Vendée ; Nice/Montpellier ; Bourges/Lyon

Concernant les deux équipes du Centre de Formation, ce même samedi, les U20 recevront, à 17h15 au Palacium, le leader, Sainte-Savine. Les supporters qui ne seront pas à Charleville sont bienvenus. Dimanche, les U18 recevront, à 15h30, Marne la Vallée.

Challenge n°2 : confirmer dans les Ardennes was last modified: décembre 1st, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »