Condamnées à l’ Exploit

Elles devront donc, samedi soir, aller gagner dans la salle du quai de l’Adour à Tarbes pour rester en vie dans ses playoffs. Et ce serait un Exploit, avec la plus grande des majuscules.

Ce serait un Exploit parce que l’équipe dirigée par François Gomez est quasiment invaincue (2 défaites : Basket-Landes et Montpellier) dans sa salle, où se sont inclinées notamment Bourges, Charleville, Lyon… ou l’ESBVA-LM

Ce serait un Exploit parce que le groupe Villeneuvois, déjà privé de Mame-Marie, de Joyce, risque de se retrouver également amputé de Virginie qui s’est blessée à la cheville ce samedi. Nous y revenons plus loin.

Virginie (ici face à Bjorklund) à nouveau touchée à la cheville a tenté jusqu’au bout, mais….

Ce serait enfin un Exploit parce que, selon les dires mêmes de Fred après la rencontre, l’équipe tarbaise est, en ce moment, simplement plus forte, avec plus de talents.

Car s’il y a bien un reproche que l’on ne peut pas faire à Jo et ses coéquipières ce mercredi,  ce serait celui de ne pas s’être battues, et jusqu’au bout. Jusqu’à cette bien acrobatique tentative de Nevena au buzzer final, qui aurait arraché une prolongation. La ballon faillit rentrer… mais choisit de ressortir.

Il y a donc eu un vrai match, une de ces intensités qu’on aime, dans un Palacium plein et toujours aussi dynamique, conduit par des z’hurlants toujours aussi fidèles à leur équipe. Celle-ci donc, était ce soir, complétée par la jeune meneuse du Centre de Formation Elena Hamiani.

Ana Suarez et Aby Gaye ont bousculé les Villeneuvoises

L’intensité, mais aussi un côté brouillon, s’illustre dès la première attaque villeneuvoise qui enchaîne les cafouillages et imprécisions sous le panneau de Tarbes. C’est pourtant la meneuse visiteuse, Ana Suarez (qui sera la mvp de la soirée) qui ouvre la marque, et c’est son homologue Villeneuvoise, Virginie, qui réplique sur un improbable trois points avec planche au buzzer d’une attaque. Hormis ce shoot, la réussite fuit les villeneuvoises qui se retrouvent menées 3/8, puis 8/13 sur un rebond offensif de Adja Konteh. Mais les visiteuses se sont tôt mises dans la pénalité et Joey puis Nevena, impeccables aux lancers-francs, permettent à leur équipe de remporter de justesse cette première période 14/13.

La seconde période confirme d’abord le mano à mano, sur fond d’intensité défensive des deux côtés, et d’un gros combat intérieur où Tarbes essaie d’imposer la puissance d’Aby Gaye et de Christelle Diallo. Mais c’est au tour des visiteuses d’échouer dans leurs shoots et, après un spectaculaire coast to coast de Nevena, l’écart monte à 25/17 au milieu de la période quand Gomez prend temps mort. Mais l’événement de la période survient à 2’53 de la mi-temps quand Virginie, suite à un contact involontaire avec Gaye, reste au sol en se tenant la cheville. Sortie/soins/encouragement du public : Vir, copieusement strappée, reviendra s’échauffer au retour des vestiaires et rejouera même par la suite, avec un appui à l’évidence plus faible et sans que cela garantisse le futur immédiat. En attendant, Pauline, Joey, Jo et Aminata gèrent plutôt bien la fin de période et la mi-temps est atteinte avec un net avantage aux villeneuvoises : 33/21. Mais on sent que tenir va devenir difficile.

Et ça se confirme dès la reprise : Angela Bjorklund trouve la cible à trois points, les villeneuvoises perdent beaucoup de ballon Suarez, Gaye et Konteh sur contre attaque ramènent les leurs à deux points quand Fred prend temps mort presque aux cinq minutes, le score est à 36/34. Cette remobilisation porte ses fruits : Joey d’abord, puis Nevena qui inscrit le deuxième triple de son équipe sur un ballon ressorti par Laetitia font repartir le score, malgré des échecs aux lancers. Un spectaculaire contre sur Diallo soulève l’enthousiasme et, malgré un triple de Michele Plouffe, le score, à l’ultime pause, reste à l’avantage villeneuvoise 43/39.

Avantage mince qui fondra vite au rythme des pertes de balles, surtout nordistes. L’écart reste longtemps à un point, et, même si Pauline redonne un peu d’air avec le troisième (et dernier) triple de son équipe, on sent que la dynamique est de l’autre côté. C’est sur un triple de Suarez puis un hook d’Aby que les visiteuses s’installent en tête et, même si l’énergie défensive ne faiblit pas, même si les Guerrières s’accrochent, les villeneuvoises ne réussissent pas à reprendre la tête. Plouffe sur lancers-francs ne tremble pas. Sur la dernière possession, Nevena, tente dans des conditions difficile le triple de l’égalisation. Il échoue. 56/59. Rien à redire.

Reste à tenter d’analyser et de corriger les erreurs qui ont fait la (si petite) différence, notamment, disait Fred, les 21 pertes de balles. Il n’en reste pas moins que, pour les parieurs, une qualification de l’ESBVA-LM est devenu la plus grosse côte du championnat. Un super-Exploit que ne pourraient accomplir que des « Super-Guerrières ». Et si elles nous super-surprenaient ? Réponse samedi.

ESBVA-LM : 56 / Tarbes-Gespe-Bigorre : 59 (14/13 ; 19/8 ; 10/18 ; 13/20). Pauline Akonga : 13 pts (34′) ; Nevena Jovanovic : 11 pts (19′) ; Jo Gomis : 10 pts (33′) ; Joey Leedham : 9 pts (28′) ; Marielle Amant : 5 pts, 7 rebonds (23′) ; Aminata Konate : 4 pts (14′) ; Virginie Brémont : 3 pts (26′) ; Laetitia Kamba : 1 pt, 3 assists, (22′) ; Hélène Jakovljevic ; Elena Hamiani. Côté Tarbais, les prestations les plus remarquées furent celle de la meneuse espagnole Ana-Marie Suarez (16 pts, 7 rebonds et), et de Michelle Plouffe (13 pts, 12 rebonds).

Autres résultats de ces quarts de finale aller :

  • Bourges 88/Nantes 60
  • Charleville-Mézières 84/Montpellier 64
  • Basket-Landes 63/Lyon 60

Photos Emmanuel Roussel.

Condamnées à l’ Exploit was last modified: avril 26th, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »