Confirmation et Satisfaction (we can get)

Pauline parait petite à côté de Vieru !

Pour ce match contre les vice-Championnes d’Europe, Fred avait retrouvé Marielle, rassurée par les examens médicaux de la veille. Côté Ekaterinburg, manquaient, bien sûr, les filles encore en course en WNBA (dont Emma), mais ça laissait quand même sur le parquet, un cinq (et plus) impressionnant, mené par l’Espagnole Alba Torrens, les 1m98 de Natalia Vieru, les meneuses Nika Baric et Deanna Nolan, et aussi Elena Beglova ou Latoya Sanders pour ne citer qu’elles. Au final les Guerrières ont confirmé leur bonne impression des matchs précédents avec, à la clé, une deuxième victoire d’affilée.

Comme contre Prague, les villeneuvoises entrent les premières en action en attaque (Virginie, puis Joey, puis Nevena pour son premier triple) pour mener 7/5. Mais plus satisfaisant encore étaient les dispositions défensives. On se souvient qu’elles avaient déclenchées, vendredi, l’ire sonore du coach. Elles s’avérèrent, cette fois, bien meilleures, à l’image de ces deux défenses gagnées aux 24 secondes. Après une réalisation de Mame-Marie, la première pause est atteinte sur un 15/11 plutôt satisfaisant.

Restent des passages à vide. A la reprise, des échecs aux tirs donnent aux Russes autant de balles de transition rapide et de paniers faciles. 17/26 aux cinq minutes, au terme d’un inquiétant 2/15. C’est Laetitia qui y mettra fin à deux reprises. Jo et ses partenaires recollent petit à petit et – ça devient une habitude – un triple de Nevena au Buzzer (double joli shoot de la joueuse et de la photographe) permet aux françaises de rentrer au vestiaire avec un retard raisonnable (30/35)

Un contre de Joey sur Torrens donne le ton du retour des vestiaires. Virginie, Laetitia et Nevena ramènent les villeneuvoises à égalité (39/39) et Pauline à trois points les fait passer devant. Joey, sur un shoot « marque de fabrique » (avec petit recul derrière la ligne des 3 points) puis Aminata, sur rebond offensif (!) portent la marque à 56/47 à l’ultime pause, où on entendra se commentaire plaisant de Fred : « Defense is really good !« 

Fred a quelques motifs de satisfaction

Mais neuf points, face à une armada comme Ekaterinburg, ça n’est pas assez sécurit. Et, d’ailleurs, quelques ratés et quelques contre attaques plus loin, l’écart se resserre. Malgré un joli contre de Jo sur Baric, l’égalité survient à 4’30 du terme. Mais on vous dit que ces filles ont du métier et de la volonté. Marielle relance par deux fois la mécanique villeneuvoise. Joey remet une couche et les jolis mouvement collectifs du groupe de Fred font le reste. 76/68. L’ESBVA-LM reste invaincue au Siroudôme…

ESBVA-LM : 76 – Ekaterinburg : 68 (15/11 ; 15/24 ; 26/12 ; 20/21). 7/19 à 3 pts. Nevena Jovanovic : 15 pts (3/3 à 3 pts) ; Pauline Akonga : 12 ;  Joey Leedham : 10 (22 d’éval) ; Marielle Amant : 10 ; Virginie Brémont : 8 (8 passes décisives) ; Mame-Marie Sy-Diop : 8 ; Laetitia Kamba : 8 ; Jo Gomis : 3 ; Aminata Konate : 2 ; Rejane Verin.

On vous le redit : n’hésitez pas, si ce n’est déjà fait, à venir voir ces Guerrières vendredi à 20 h à Comines ou lundi 18 à 19h au Palacium face à Namur. Elles le méritent. Et n’hésitez pas non plus à vous abonner pour une saison où on verra, quoi qu’il arrive, de bien chouettes matchs…

Photos : Chloé Berard (« Parlons Basket Féminin »).

A noter que, dans le même temps, les équipes du Centre de Formation disputaient aussi des matchs de préparation contre leurs homologues de Saint-Amand, pour deux victoires (53/50 en U18 et 51/48 en U20). Un beau week end comme on espère en voir souvent…

 

Confirmation et Satisfaction (we can get) was last modified: septembre 12th, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »