D’autant plus de regrets !

Il y a des rencontres dont seul compte la conséquence. Cette défaite sur le terrain de Tarbes élimine l’ESBVA-LM des demi-finales du championnat. Peu importe que les filles de Fred aient réalisé un match de Guerrières, comme on ne l’avait pas assez vu ces derniers temps, peu importe qu’elles n’aient perdu que d’un point, peu importe qu’elles aient été encore devant à 3″9 du terme, peu importe qu’elles aient remporté trois quart temps sur les quatre. Cette litanie ne peut servir qu’à aviver d’inutiles regrets.

Il faudra se laisser le temps pour reparler de cette saison, qui fut, ne l’oublions pas, flamboyante dans sa première moitié avant d’être décevante dans la seconde. Relevons juste que ce soir, la prestation de Joey a confirmé à quel point ses deux longues absences ont été préjudiciables au groupe ; celle, courageuse, de Virginie, a souligné que ses appuis n’étaient pas encore à 100% ; l’absence de Mame-Marie a pesé dans un secteur intérieur soumis à un énorme défi ; et que l’ensemble a confirmé la trop grande inconstance, à ce niveau, de l’adresse extérieure villeneuvoise. Dans ces conditions, il est juste de retenir aussi que Jo et ses partenaires ont réalisé, hormis un trou d’air en troisième période, un match de Guerrières retrouvées.

Pauline encore meilleure marqueuse ce soir (17 pts)

Deux fois Guerrières même. D’abord au fil de la première mi-temps, maîtrisée par l’ESBVA-LM au prix d’une énorme dépense d’énergie en défense et d’un jeu collectif précis en attaque . La première pause est atteinte sur le score de 13/23, puis, dans la foulée, les villeneuvoises remportent également la deuxième période (de justesse cependant) pour atteindre le vestiaire sur la marque de 27/38, non sans être passé, aux cinq minutes, par un 17/34.

L’intensité était telle, notamment pour contrer le surpuissant secteur intérieur tarbais, que les commentaires soulignaient, non sans inquiétude, qu’il allait « falloir tenir ». Le scénario au retour des vestiaires fut pire qu’on ne l’imaginait. Quatre ratés de suite d’un côté, quatre réalisations d’Adja Konteh (à nouveau moteur de son équipe ce soir) et de Michelle Plouffe et l’écart devenait minime. Ce n’était qu’un début des échecs répétés au tir côtés Villeneuve, alors que Tarbes pouvait toujours compter sur son secteur intérieur où Villeneuve n’avait pas les centimètres et les kilos nécessaires pour combler toutes les brèches. Dix minutes cauchemardesques (23/4 !) pour huit points de retard à l’ultime pause (50/42). Beaucoup pensent que l’affaire est pliée.

Une grande Joey Leedham ce soir confirme qu’elle aura beaucoup manqué dans cette deuxième partie de saison

C’est là que Jo et ses partenaires, parmi lesquelles on remarqua l’activité, en défense comme en attaque, de Joey (meilleure rebondeuse, meilleure passeuse), se retrouveront en Guerrières. Nevena, de deux triples, sonne la révolte, suivie de Pauline. La défense retrouve sa dureté. A 3’50 du terme, l’écart est revenu à un point, et, à deux minutes de la fin, sur un nouveau ballon gagné et une contre Attaque de Joey, Villeneuve repasse en tête. La bataille devient intense, les deux défenses tiennent. Tout se jouera dans les dernières secondes : Joey rate son shoot mais suit, prend  le rebond et gagne une faute. 14″ à jouer, +1 et la possession : ça sent bon. Sauf que sur la remise en jeu, villeneuve perd bêtement la balle. Le match s’est perdu là. La défense s’arrache encore sur la dernière attaque locale, au point de s’achèver par  une mêlée au sol qui donne un entre deux à 3″9 du terme… Signe du destin pour qui y croit : l’alternance est pour Tarbes. Remise en jeu ligne de fond, un dernier ballon intérieur en cloche : 63/62. Clap de fin.

Tarbes-Gespe-Bigorre : 63 / ESBVA-LM : 62 (13/23 ; 14/15 ; 23/4 ; 13/20 ). Pauline Akonga : 17 pts (25′) ; Nevena Jovanovic : 12 pts (25′) ; Joey Leedham : 11 pts, 10 rebonds, 6 passes décisives (36′) ; Jo Gomis : 9 pts (33′) ; Laetitia Kamba : 7 pts, (30′) ; Aminata Konate : 3 pts (14′) ; Marielle Amant : 3 pts (15′) ;  ; Virginie Brémont  (22′) ;  Joyce Cousseins-SmithHélène Jakovljevic. Côté Tarbes, saluons les 20 points d’Adja Konteh et les 21 rebonds de Michelle Plouffe.

Autres résultats de ces quarts de finale retour :

  • Nantes : 54 / Bourges : 63 (Bourges qualifié)
  • Montpellier : 57 / Charleville-Mézières : 63 (Charleville qualifié)
  • Lyon : 76 / Basket-Landes : 65 : belle mardi à Basket-Landes

Il va falloir à présent se remobiliser pour les matchs de classement pour la cinquième place, le premier se déroulera le 5 mai au soir au Palacium contre Lattes-Montpellier. Mais on en reparlera. Disons juste que, si elles jouent comme ça, on prendra plaisir à les revoir.

D’autant plus de regrets ! was last modified: avril 29th, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »