Encore une belle bande de Guerrières !

Les Guerrières 2017/2018 sont au complet. Profitons de ce moment estival, pour un premier et bref passage en revue de ce groupe qui aura la lourde charge d’essayer de nous faire vivre, l’an prochain, d’aussi belles émotions que celles que nous ont procurées ceux qui l’ont précédé. La plus « ancienne » entamera sa cinquième année, d’autres débuteront dans « l’aventure ESBVA-LM« . Fred a bien voulu dire quelques mots sur chacune :

⇒ Mais avant, LE conseil de l’été : si vous voulez vivre une saison de plaisirs avec elles dans les meilleures conditions, le mieux c’est de vous abonner. Déjà plus de 130 à ce jour ! N’hésitez pas à prendre connaissance des différentes formules en cliquant sur le visuel ci-contre, puis à envoyer votre chèque au Palacium (ou, encore mieux, si vous pouvez, venir y saluer saluer Jocelyne qui assurera une permanence tout l’été).

⇒ A noter aussi, d’une part qu’on a, cette année, de bien alléchants « rendez-vous de septembre » avec une présaison d’un niveau exceptionnel ; d’autre part qu’on connait maintenant la composition de la poule d’Euroligue qui nous vaudra encore de « sacrées soirées » (voir Ah la belle rentrée !).

Et maintenant, place aux Guerrières 2017/18. Elles/il restent, elles arrivent, elles partent :

♥ Celui et celles qu’on ne présente plus et qui continueront l’aventure avec l’ESBVA-LM la saison prochaine :

D’abord, bien sûr, notre « paire gagnante » de coachs : Fred Dusart et Ljuba Drljaca

Et quatre de nos Championnes de France  2017 :

  • Jo Gomis, la capitaine qui a soulevé le trophée et qui, pour Fred, est un « mélange de talent offensif, de dévouement défensif, et d’expérience. Elle est devenue l’emblème du club et une véritable capitaine sur laquelle on peut toujours compter. Jo et moi, nous nous connaissons par cœur, depuis longtemps, et cela aide. Mon souhait le plus cher est qu’elle revive « un soulevé de coupe » avec l’ESBVA LM.« 
  • Virginie Brémont à la mène, dont Fred dit qu’elle est « avec Jo et Marielle une autre taulière du club, mon relais sur le terrain depuis trois ans. Ma relation de confiance avec elle est forte. Elle est un des baromètres de l’équipe car elle a la responsabilité de nous placer sur le bon tempo. En totale confiance, elle est exceptionnelle. Je le répète souvent : « quand Virginie va, peu importe l’adversaire, tout va. »
  • Marielle Amant à l’intérieur, que Fred qualifie de : « Joueuse en qui j’ai confiance car elle est rassurante et combative sur le plan défensif et elle a aussi élargi sa palette offensive. C’est un modèle de sérénité et de détermination. Elle est devenue une figure phare de l’ESBVA LM et en transmet les valeurs. C’est une joueuse très importante dans notre dispositif offensif avec son agressivité et ses tirs extérieurs »
  • Mame-Marie Sy Diop, autre combattante de la raquette. Selon Fred : « Elle était déjà Guerrière avant de venir à l’ESBVA-LM, mais, en une seule saison, elle a justifié sa réputation. Elle a été adoptée pour sa fougue, son expérience et sa détermination. Son énergie sur le terrain est communicative, tout comme le plaisir qu’elle prend à jouer de manière instinctive« j

♥ On peut ajouter, dans cette catégorie « qu’on ne présente plus« , un retour. On sait qu’il réjouira les travées du Palacium. Il s’agit, bien sûr, de « Laeti » (Laetitia Kamba pour les plus nouveaux supporters), revenue à Villeneuve d’Ascq après avoir emmagasiné un an de soleil méditerranéen.

Fred salue son « back home » suite à une bonne saison individuelle à Nice : « C’est une Guerrière, un couteau suisse défensif qui aura d’avantage de responsabilités offensives en poste intérieur, notamment sur les un contre un, les rebonds offensifs et les tirs en périphérie »

 

♥ Et nous découvrirons cinq nouveaux visages :

Elle était la capitaine de Bourges, et de l’équipe nationale anglaise, sur tous les terrains, elle a bluffé partenaires, adversaires et spectateurs par son talent et sa combativité :

29 ans, 1,80 m, ailière : Johanna dite « Jo » Leedham.

Fred : « C’est, à elle seule, un mélange d’expérience, de combativité, de leadership. Ses valeurs sont celles vers lesquelles le club tend depuis des années. Elle souhaitera certainement prendre une revanche sur sa saison dernière, amputée par des blessures. »

 

Championne d’Europe 2015, médaillée  aux J.O. 2016 avec l’équipe de Serbie, a évolué l’an dernier à Basket-Landes où elle est arrivée en cours de saison comme joker médical :

26 ans, 1,79 m, ailière : Nevena Jovanovic

Fred : « Joueuse offensive adroite, travailleuse et déterminée qui a fait une très belle saison à Basket Landes. Elle connait la LFB et l’Europe et a montré ses qualités d’intégration rapide dans un collectif. »

 

On la connait bien dans la région, et on se souvient que, sous les couleurs du Hainaut-Basket, cette joueuse congolaise nous a souvent fait souci :

35 ans, 1,88 m, intérieure : Pauline Akonga

Fred : « Joueuse scoreuse, mobile et athlétique, capable de créer son propre tir dans les un contre un. C’est une arme offensive intéressante et une joueuse combative »

 

On la connait beaucoup moins, puisque cette jeune Française a surtout évolué dans le championnat universitaire américain (Riverside – Californie) :

23 ans, 1m86, ailière : Réjane Verin

Fred : « Elle représente le pari de la jeunesse décomplexée. Ses qualités athlétiques, son enthousiasme vont étonner. Elle va découvrir la LFB« 

 

Elle sera la deuxième meneuse de l’ESBVA-LM, au sortir d’une saison convaincante en Ligue 2 chez les Demoiselles d’Arras :

26 ans, 1m 68, meneuse : Aminata Konate

Fred : « Meneuse de jeu très rapide. Un vrai feu follet avec des qualités de défense et de relance intéressantes. »

 

♥ Et, pour terminer, un salut cordial à celles qui, après avoir été, elles aussi, les stars (et pas « starlettes ») de cette saison légendaire 2016/2017, continueront sous d’autres cieux :

Par ordre alphabétique : ♥ Valériane Ayayi ; ♥ Olivia Epoupa ; ♥ Aby Gaye ; ♥ Alina Iagupova ; ♥ Liudmyla Naumenko ; ♥ Kamila Stepanova

Merci et bonne chance à elles. Elles sont à jamais inscrites dans la mémoire de l’ESBVA-LM comme étant dans le groupe de Guerrières qui a offert au club le premier titre de Champion de France LFB.

♥ Et, puisqu’on est au rayon « Guerrières inoubliables« , signalons une vidéo qui montre Megan (Mahoney) de retour à l’entrainement, dans sa salle de Rapid City, après sa grave blessure de l’an dernier. Et qui est sa partenaire de shoot dans cette séquence ? Katarina (Ristic) ! On les embrasse toutes les deux.

Et puis, chez les jeunes Guerrières aussi, on se prépare :

Il n’y a pas que chez les pros qu’on prépare la rentrée, puisque l’effectif des U20 du Centre de Formation de l’ESBVA-LM vient de s’enrichir officiellement de deux recrues : Lucie Roussilhes, une intérieure de 18 ans et d’1m83, formée à Besançon puis Lyon, et sa coéquipière Maeva Moulin rejoignent la structure dirigée par Ljuba (laquelle est actuellement au Portugal comme assistante coach de l’équipe de Serbie à l’Euro U20). Un peu d’effet Champion de France ? Un peu de résultats du Centre de Formation depuis deux ans ? Un peu de crédibilité liée aussi aux excellents résultats au Bac (100% de réussite cette année) ? Toujours est il que, plus que jamais, l’ESBVA-LM c’est aussi un creuset pour les jeunes.

Encore une belle bande de Guerrières ! was last modified: juillet 17th, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »