La « quille », les yeux qui brillent, merci les filles.

 

ESBVA-LM_vs_NANTES_2017_EMMANUEL_ROUSSEL

Un vrai groupe de Guerrières qui a réussi ce qui sera, pour certaines, une sortie, à l’image, ce soir, de Joey Leedham dont l’absence, pendant ses blessures aura été vraiment lourde.

Basket-Landes : 61 ESBVA-LM : 82 (14/31 ; 11/21 ; 22/17 ; 14/13). A noter les 48% (12/25) à 3 points. Joey Leedham : 17 pts, 8 rebonds, 7 passes décisives 28 d’éval (32′) ;  Laetitia Kamba 14 pts , 8 rebonds, 20 d’éval (34′) ; Nevena Jovanovic : 14 pts (33′) ;  Marielle Amant : 13 pts (31′) ; Virginie Brémont : 10 pts (24′) ;  Aminata Konate : 7 pts (21′) Hélène Jakovljevic : 7 pts, 11 d’éval (17′) ; Joyce Cousseins-Smith (6′) ; Elena Hamiani (2′). Rappel : Jo Gomis avait rejoint Pauline Akonga et Mame-Marie Sy-Diop dans le lot des indisponibles pour ce match. Côte landais, à noter les 21 pts de 26 d’éval de Queralt Casas.

A noter aussi que, dans la finale pour la première place, Bourges mène un à zéro contre Tarbes et que, quelle que soit la sympathie qu’on peut avoir pour le groupe de François Gomez et son parcours, une victoire finale de Bourges faciliterait la qualification de l’ESBVA-LM en Euroligue…. A suivre donc.

Pour revenir à la soirée à Mont-de-Marsan (qui se termina, comme de coutume, dans une de ses fêtes dont les landais ont la culture), faute d’avoir vu le match et compte tenu du contexte sans enjeu, inutile de tenter quelqu’analyse que ce soit de cette rencontre, qui aura permis de revoir brièvement sur le terrain Joyce, de voir la première apparition sur le terrain de la jeune Elena Hamiani (le temps de ressentir un rythme de pro… et de réussir une interception), et surtout, de voir une dernière fois certaines joueuses que nous regretterons l’an prochain.

Cette victoire (mine de rien la quatrième d’affilée), en dispensant tout le monde d’une « belle », est donc synonyme de début de vacances bien méritées, pour un groupe « humainement sain et agréable » qui figurera en très bonne place parmi les équipes incarnant les plus belles valeurs de l’ESBVA-LM.

Un groupe qui aura aussi su, malgré une cascade de blessures de joueuses majeures qui ne permettront jamais de savoir de quoi, au complet, il aurait été capable, terminer à la troisième place de la saison régulière (meilleure performance égalée), sortir pour la troisième fois d’affilée d’une redoutable poule d’Euroligue, et aller chercher une sixième qualification d’affilée pour une coupe d’Europe et, peut-être, une quatrième consécutive en Euroligue (ce que, seules, l’USVO et Bourges ont réussi dans les dernières décénies)

Un joli bilan qui mérite un dernier coup de chapeau et nos remerciements.

La « quille », les yeux qui brillent, merci les filles. was last modified: mai 20th, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »