L’ESBVA-LM revient de Nantes avec une nouvelle défaite

Faute de retransmission vidéo en provenance de Nantes, la transcription des détails de la rencontre restera schématique, mais l’essentiel n’est pas là. A ce stade du championnat (à trois journées de la fin), l’essentiel est à la fois la situation au classement et l’état de forme de l’équipe.

Concernant le classement, et alors que, dans le même temps, Charleville-Mézière s’est imposée, il faut aujourd’hui se féliciter qu’une première partie de saison exceptionnelle permette, malgré cette défaite, aux Villeneuvoises d’avoir encore leur destin entre leur main. Toujours deuxième, à égalité avec les Flammes Carolo mais l’avantage au point-average, Il « suffit » aux Guerrières de l’emporter samedi soir au Palacium contre cette même équipe de Charleville-Mézières, puis de remporter un des deux derniers matchs pour finir à cette convoitée deuxième place.

Jo et Laetitia (ici au match aller) ont tenté lutté mais…

Concernant l’état de forme d’une équipe toujours privée de Joey Leedham, cette défaite à Nantes, sans que le scénario en ait été tout à fait aussi frustrant que celui de Tarbes, confirme à la fois une certaine inconstance et une adresse extérieure trop irrégulière, avec une Jo trop isolée dans l’exercice.

Avec un cinq d’entrée où on retrouvait Virginie d’emblée à la mène (d’autant que Joyce était un peu diminuée), le match s’est engagé sur une crête d’équilibre. Grâce à Pauline, Laetitia et Virginie, après un peu plus de trois minutes, les deux équipes sont à égalité à 7. Puis les locales se détachent, sous l’impulsion, notamment de la canadienne Nayo Raincock-Ekuwe qui provoque beaucoup de fautes à l’intérieur. Les Villeneuvoises restent scotchées à sept points jusqu’à trois minutes de la fin (15/7) et un panier de Marielle consécutif à un rebond offensif d’Aminata. Le match est intense en défense des deux côtés, ce qui explique en partie les manques d’adresse. Au buzzer, Nevena échoue à trois points, permettant aux locales de virer en tête à la première pause : 15/13.

C’est encore Marielle qui égalisera à la reprise avant le « moment Lidjia Turcinovic » qui enchaînera sept points, pendant que l’ESBVA-LM reste muette. A 24/15, Jo rentre son premier triple, puis Laetitia ramène le score à 24/22. Maud Medenou et la jeune Amandine Michaud redonne de l’air aux locales. Virginie trouve aussi la cible de loin, mais un dernier 1+1 de Turcinovic renvoie tout le monde au vestiaire sur un score de 33/27, pas encore décisif, mais pas rassurant.

On espère en ce qui fut, un temps, le « troisième quart-temps Villeneuvois », mais c’est tout le contraire qui se produit. Medenou d’entrée, puis Shona Thornburn, puis Michaud montrent une réussite qui rend plus apparente la maladresse villeneuvoise et, à l’issue d’un 10/0, Nantes se retrouve à +11. Fred essaie de remobiliser ses troupes au temps mort, Pauline débloque enfin (à 5’06) le compteur Villeneuvois, mais Michaud encore et Raincock-Ekuwe  à trois points portent l’avance locale à 20 points à quatre minutes du terme du quart-temps. Certes, un bon passage de Pauline, un nouveau triple de Jo, puis Mame-Marie et Virginie empêchent le navire de sombrer totalement, mais à 58/40 à l’ultime pause, les jeux semblent faits.

La quatrième quart temps verra le réveil des Guerrières, et, même si on peut soupçonner un léger relâchement Nantais (en tous cas au début), même si on ne crut jamais vraiment au croisement des courbes, il montrera que cette équipe peut évoluer au niveau nécessaire pour garder son rang. Jo et Marielle ramènent l’écart à 14 points, avant que Katia Clanet et Ambrosia Anderson n’enchaînent deux triples. Mais les filles de Fred, ne relâchent pas. Sur un nouveau triple de Jo, elles repassent la barre des -10 à 3’20 de la fin. puis -7 à 2’15, au terme d’un 0/9. Là, avouons-le, on se dit « et si ? ». Aminata puis Jo tenteront, logiquement, des triples pas forcément confortables, et qui ne rentreront pas. 69/62 au final. Victoire logique de l’équipe qui aura été constamment en tête.

Nantes-Reze : 69 / ESBVA-LM : 62 (15/13 ; 18/14 ; 25/13 ; 11/22). Jo Gomis : 20 pts (4 triples), 4 assists (37′) ; Pauline Akonga : 14 pts (33′) ; Laetitia Kamba : 9 pts (24′) ; Virginie Brémont : 7 pts (24′) ; Marielle Amant : 6 pts (12′) ; Mame-Marie Sy-Diop : 2 pts, 10 rebonds (33′) ;  Nevena Jovanovic : 2 pts (16′) ; Aminata Konate : 2 pts (16′) ; Hélène Jakovljevic (12′) ; Joyce Cousseins-Smith (4′).

Autres résultats du week-end : Nice 68/Roche-Vendée 60 ; Bourges 69/Montpellier 62 ; Charleville-Mézières 83/Basket-Landes 64 ; Hainaut 55/Lyon 98 ; Mondeville 68/Tarbes 69.

Il reste donc une petite semaine pour que tout le monde se mette en ordre de bataille pour ce « match de la saison » (régulière). Cela vaut pour les joueuses, cela vaut pour les Z’hurlants et l’ensemble des supporters du Palacium, dont le rôle sera décisif pour aller chercher cette deuxième place. Que les instruments et les voix s’affûtent !

Pour le Centre de Formation, les U18 se sont inclinées de peu (51/48) à Charleville-Mézières, leader de la poule. Comme leurs aînées,  les filles de Ljuba joueront leur quitte ou double lors de la prochaine journée en recevant, dimanche à 15h30 au Palacium, le Hainaut, rival direct pour la deuxième place, qualificative pour le final four. Les U20, comme prévu, se sont lourdement inclinées chez le leader Sainte-Savine.

L’ESBVA-LM revient de Nantes avec une nouvelle défaite was last modified: mars 25th, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »