Le quart du quart qui va bien…

Devant un Palacium très bien rempli, compte tenu de la concurrence footballisitico-télévisuelle, l’ESBVA-LM n’aura, au final, remporté qu’un quart temps ce samedi, mais cela a suffi pour lui attribuer le premier point de ce quart de finale de playoffs, dans une ambiance un peu insaisissable, où les spectateurs n’ont jamais réussi à être totalement rassurés mais où les joueuses n’ont jamais donné l’impression d’être totalement inquiètes.

Mame-Marie, encore en mode « Guerrière omniprésente » ce soir (ici face à Marieme Badiane)

Fred retenait d’ailleurs principalement cet aspect à la fin du match, satisfait de ses filles et de leur capacité à ne pas paniquer, même quand une Lisa Berkani très en vue enchaînait trois triples en deuxième mi-temps ou que Kristen Sharp perforait à répétition la défense villeneuvoise sur le dernier quart.

Le coach comme les joueuses se sont d’ailleurs montrés particulièrement sobres dans leurs attitudes et analyses après le match, comme il convient à l’issue de ce qui n’est qu’une première manche d’une confrontation qui est loin d’être terminée. Après ce salut à la maîtrise des joueuses, il fût surtout question de tactique, du choix payant de jouer beaucoup à l’intérieur pour provoquer des fautes dans un groupe mondevillais au banc très faible (30 points à 4 au final !), et de certains choix, que Fred et Ljuba repenseront,  notamment dans le domaine de la défense contre les pick’n roll.

Marième Badiane ouvre le score, et Mame-Marie lui répond. Ce seront les meilleures marqueuses de leur équipe dans les deux premières périodes.  Au terme de quelques minutes maladroites, c’est Valériane, sur contre-attaque qui fait passer son équipe devant pour la première fois, mais qui, surtout provoque précocement la deuxième faute de Michele Plouffe. Sur un pick’n roll de dernière seconde, Mondeville atteint la première pause en tête (15/16), on se console en se disant que c’est nettement « moins pire » qu’à l’open !

Olivia montre sa hargne défensive dès la reprise, Kamila fait passer son équipe devant, Alina rentre son premier triple, et Berkani obtient ce qui sera la dernière égalisation à 20 points. Car ce quart sera celui des Guerrières, et celui qui décidera du match. Un triple de Jo puis un d’Alina installent les villeneuvoises devant, jamais loin devant, mais plus jamais derrière. Marielle obtient, dans la même action, 2 points + 1, et la troisième faute de Plouffe et Olivia un écart enfin un peu conséquent (+9). On sait cependant, depuis l’open, que Mondeville ne lâche jamais rien. Les filles de Romain Lhermitte recollent et il faut un triple de Mame-Marie pour que tout le monde repasse au vestiaire avec 7 points d’avance pour l’ESBVA-LM (40/33).

Le troisième quart commence par près de deux minutes sans évolution du score, puis Aby, systématiquement recherchée dessous, s’impose à deux reprises. En face, Plouffe continue à jouer le « good time of pick’n roll« . On apprécie un joli triple sur catch and shoot d’Alina, mais le score continue à osciller autour des six points. Si Jo, notamment, confirme son adresse, Berkani, en face, enchaîne deux triples, et, au buzzer, l’envoi de Sharp depuis l’autre bout du terrain échoue d’un rien. Dommage pour la beauté du geste, mais bonne affaire pour les villeneuvoises qui maintiennent leur avance (56/49).

Le problème c’est que le festival Berkani continue à la reprise du dernier quart, et que celui de Sharp commence. Valériane et Jo, derrière la ligne des trois points, tiennent la baraque, mais ce sont les normandes qui ont la frite et Kim Gaucher ramène son équipe à cinq points. Pas de panique cependant. Si Sharp (14 points dans cette dernière période) est intenable, les rebonds offensifs deviennent (surtout depuis la sortie de Plouffe) Villeneuvois. Ça suffira. 82/76 au final.

Ça fait donc une victoire. Monsieur de la Palisse dirait que c’est mieux qu’une défaite, mais Fred retient surtout qu’il en faut une deuxième et que l’histoire du tennis est pleine de joueurs qui ont gagné le premier set et perdu le match. Pour s’éviter une pression de fou, il est souhaitable et souhaité par l’équipe et le staff, que ce deuxième point soit acquis samedi à Mondeville, mais chacun sait que ce sera tout sauf facile, face à une équipe qui a confirmé ce soir qu’elle avait un cinq de très haut niveau et qui n’a pas la pression d’être favorite, sur un terrain où Bourges et Basket Landes se sont inclinées. Il faudra, comme le rappelle Fred, être en mode Euroleague, ce mode qui a permis de gagner à Hatay, à Sopron, ou encore à Basket-Landes et à Bourges. Façon de dire qu’on n’a pas encore tout à fait évolué dans ce mode.

Et puis Fred lance aussi un appel aux supporters : « on aura besoin de vous samedi à Mondeville« . Les z’hurlants s’organisent pour un beau samedi au soleil normand. On vous tiendra au courant.

ESBVA-LM : 82 / USO Mondeville76 (15/16 ; 25/17 ; 16/16 ; 26/27). 30 points du banc contre 4 ; 10/24 à 3 points. Mame-Marie SY DIOP : 20 pts, 8 rebonds ; Jo GOMIS : 14 pts ; 4 paniers à 3 points ; Valériane AYAYI : 12 pts, 9 passes décisives ; Alina IAGUPOVA : 11 pts (3/3 à 3 points) ;  Marielle AMANT : 9 pts, 3 interceptions ; Aby GAYE : 8 pts ; Olivia EPOUPA : 4 pts ; Kamila STEPANOVA : 4 pts ; Virginie BREMONT ; Liudmyla NAUMENKO. Côté Mondeville, à noter 20 points de Lisa Berkani , 19 de Kristen Sharp et 17 de Marieme Badiane (soit plus de 70% des points de leur équipe à elles trois)

Résultats des autres quarts de finale :

  • Montpellier : 76 / Hainaut-Basket 75 (après prolongation !)
  • Charleville-Mézières : 89 / Nantes-Rézé : 68
  • Bourges : 78 / Basket-Landes : 65

A noter que, côté Centre de Formation, les U20  se sont imposées à Aubervilliers. (46/62). Les U18au Palacium, l’ont également emporté contre Geipolsheim (61/57) non sans mal après prolongation. Un week end à trois victoires donc pour l’ESBVA-LM.

Le quart du quart qui va bien… was last modified: avril 8th, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »