Roche-Vendée pour couronner un beau week-end

Ce premier week-end de mars, dieu de la guerre, a-t-il voulu célébrer les Guerrières ? Peut-être, et pas qu’au Palacium, puisque cette seizième journée avait commencé samedi soir, sur les terrains où se jouaient les autres rencontres. Ce qui fait que, quand, le dimanche, Jo et ses coéquipières entrent en piste pour affronter le Roche-Vendée de Bernie Ngoyisa, elles savent déjà que Charleville, Basket-Landes et Montpellier se sont inclinées. Les ingrédients étaient donc réunis pour faire une excellente opération au classement… à condition de l’emporter.

Ce fut fait, et l’ESBVA-LM, toujours dans la roue de Bourges, possède maintenant deux points d’avance sur son poursuivant immédiat (voir classement). Ce fut fait assez largement au final. Mais on put croire un moment que la crainte d’un match pas assez pris au sérieux entre deux rencontres européennes s’avérerait fondée.

5 triples de Jo ont abattu Roche-Vendée

Il n’est, en effet, pas exagéré de dire que le premier quart temps ne fut pas conquérant. Si Pauline ouvre la marque, suivi d’un (premier) triple de Jo, les visiteuses s’accrochent. Après 4’30 de jeu, le score est à 7/7, et les nordistes restent muettes pendant quasiment deux minutes. Virginie, sur un joli démarrage terminé en lay back et Marielle sur caviar de Mame-Marie permettent à leur équipe de ne pas se laisser distancer, mais dans les tous derniers instants, alors que l’avance des visiteuses est de quatre points (ce qui sera leur record de la soirée), c’est Pauline qui arrachera l’égalisation avec une rareté : une action à quatre points : [un lancer franc + le deuxième raté + son propre rebond offensif + un panier + la faute + un lancer réussi] = 15/15. Un peu heureux, il faut bien dire.

Une grande Laeti ce soir encore

La première pause fut bien plus longue que prévue, en raison de problèmes techniques à la table de marque. Conséquence ou non, la reprise est assez cafouilleuse des deux côtés. Danielle Mac Cray en profite et les vendéennes reprennent trois points d’avance. Les tirs extérieurs échouent et c’est Laetitia sur passe de Jo qui débloque le compteur villeneuvois. Nevena rentre sur le terrain… et son premier triple sur une transition rapide. Le score continue à tourner autour de l’égalité et Fred s’agace des défenses molles, des rebonds perdus, et du rythme de jeu. Un temps mort « remet l’église au milieu du village ». Deux défenses gagnées coup sur coup et un triple de Jo permettent enfin à l’ESBVA-LM de repasser devant à 2’24 de la mi-temps. C’est le début du rush des Guerrières : 2+1 de Mame-Marie, triple de Laetitia, triple de Jo, etc. et, à l’issue d’un 14/0, l’écart atteint 36/24 au passage au vestiaire.

Fred dira après coup que la mi-temps était arrivée au mauvais moment pour la dynamique de son équipe. De fait, l’entame de l’ESBVA-LM est plus que laborieuse : une succession de balles perdues et, dans la défense villeneuvoise, Bernie qui profite de ses fixations et des prises à deux pour délivrer des passes décisives sur Mariame Dia. Résultat : 8/0 pour les visiteuses et une avance qui a fondu à quatre points en moins de quatre minutes. C’est Cap’taine Jo qui prend ses responsabilités en solo pour un triple salvateur. Le « moment inquiétude » est terminé. Mame-Marie, sur une jolie passe dans le dos de Joyce, Laetitia à trois points, Nevena d’un nouveau triple, portent l’avance nordiste à quinze points. Mac Cray, souvent en solo, réplique, mais l’ultime pause est atteinte sur un écart confortable : 52/38.

4/5 à trois points pour Nevena

Le match est, de fait, terminé, et tout le monde prend plaisir, les joueuses font assaut de fair play et l’arbitrage se montre souriant et pédagogique. On retiendra un jaillissement d’Aminata qui va arracher un rebond offensif dans son style explosif, un triple de Nevena qui fera atteindre la barre des vingt points d’écart, et la demande insistante des Z’hurlants pour que Ljuba dirige le clapping. Ah oui, on l’oublierait presque : le score final 70/53.

ESBVA-LM : 70 / Roche-Vendée : 53 (15/15 ; 21/9 ; 16/14 ; 18/16). 40% à 3 points, 18 points du banc, 83% aux lancers francs. Jo Gomis : 19 pts (5/7 à 3 pts), 26 d’éval (30′) ; Nevena Jovanovic 14 pts (4/5 à 3 pts – 22′) ; Laetitia Kamba : 14 pts (2/3 à 3 pts – 30′) ; Mame-Marie Sy-Diop 12 pts,  (30′) ; Pauline Akonga : 7 pts, 8 rbds (32′) ; Marielle Amant : 2 pts (8′) ; Virginie Brémont : 2 pts (15′) ; Joyce Cousseins-Smith : 5 assists ; 7 rebonds (20′) ; Aminata Konate (11′) ; Hélène Jakovljevic (4′). Côté vendéen à noter les 20 pts de Danielle Mac Cray

Rappel des autres résultats de cette seizième journée : Basket-Landes 66/Bourges 68 ; Mondeville 85/Hainaut 63 ; Tarbes 71/Nice 49 ; Nantes 80/Montpellier 75 ; Charleville-Mézières 67/Lyon 75.

Les Guerrières partent dès mardi pour aller défier Hatay sur son terrain jeudi, un circuit qui, ensuite, les emmènera directement à Tarbes pour, dimanche, une rencontre de championnat très importante et très difficile contre une équipe en pleine réussite.  On entre dans le temps qui ne contiendra que des matchs décisifs…

Photos Emmanuel Roussel

Roche-Vendée pour couronner un beau week-end was last modified: mars 5th, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »