Roche-Vendée jouera sans pression…

Entre deux matchs européens, excitants « par nature », les Guerrières reçoivent le Roche-Vendée Basket Club et devront s’appliquer à aborder cette rencontre avec autant de détermination que celle qu’elles ont montré jeudi soir. Si l’affiche parait moins « sexy », moins « exotique » aussi, l’importance du résultat n’est pas moins grand car l’objectif principal du club reste bel et bien le championnat et il est de toute première importance de ne pas perdre bêtement des points en route.

L’équipe qui rend visite au Palacium ce dimanche à 15 heures, a longtemps été lanterne rouge du classement, place qu’elle a quitté récemment pour remonter d’un rang (voir classement). Le 21 octobre dernier, l’ESBVA-LM s’était imposée 59 à 75, ce qui avait constitué, pour les néo-promues, leur plus lourde défaite car, jusque là, elle ne s’était jamais inclinée de plus de sept points. Par la suite, cette capacité à faire douter s’est confirmée avec une défaite de quatre points contre Montpellier et neuf contre Bourges. Les résultats ont fini par venir et, à ce jour, le club vendéen compte trois victoires (Nice, Mondeville et Nantes).

Le principal point fort de cette équipe est une vieille connaissance villeneuvoise : Bernadette « Bernie » Ngoyisa que les plus anciens fidèles du Palacium (2002/2004) auront sans nul doute plaisir à revoir, mais qui fera certainement souci à notre secteur intérieur. Jeudi dernier, Mame-Marie, Marielle, Laetitia et Pauline ont bien travaillé leur combat dans la raquette contre une joueuse « solide ». Il faudra remettre la même intensité dimanche.  Mais le secteur extérieur, toujours privé de Joey sera aussi à la tâche, et il faudra se méfier de leur nouvelle recrue : l’athlétique arrière-ailière américaine Danielle Mc Cray, qui a rejoint le club de La-Roche-sur-Yon après le départ de l’emblématique Kristen Mann.

Danielle Mc Cray la nouvelle venue à Roche-Vendée (photo Fabrice Delène)

Les Villeneuvoises ont traversé en ce début 2018, une passe un peu compliquée, mais la rencontre de jeudi a montré que toutes les filles savaient se remettre en cause et élever leur niveau. Il le faudra, car on ne se méfie jamais assez d’une équipe qui n’a rien à perdre et arrive totalement libérée.

Les autres rencontres de cette seizième journée se sont disputées samedi soir : Basket-Landes 66/Bourges 68 ; Mondeville 85/Hainaut 63 ; Tarbes 71/Nice 49 ; Nantes 80/Montpellier 75 ; Charleville-Mézières 67/Lyon 75. Voir classement.

Roche-Vendée jouera sans pression… was last modified: mars 3rd, 2018 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »