Saint-Amand : petit déplacement, gros enjeu

Une chose est certaine. Quel que soit le résultat de samedi à Saint-Amand, l’ESBVA-LM sera encore, dimanche, dernière du championnat LFB. Pas d’inquiétude en cela : la faute à ses deux matchs de retard, puisque, à l’Open, elle a disputé une rencontre « hors championnat », et que, ce mercredi, elle n’a pu recevoir Montpellier, occupé par son match match (victorieux) de barrage d’Euroligue.

Le groupe de Fred démarre donc son championnat avec deux étapes de handicap, et la première que les Guerrières accompliront, ce samedi, sera leur plus courte de la saison, puisqu’elle mènera tout le monde (y compris, à ce qu’on sait, un groupe important de « z’hurlants« ) à la salle Maurice Hugot de Saint-Amand. Par contre, ce ne sera pas la première opposition de la saison entre les deux équipes, puisque, le 15 septembre, à l’occasion de l’amical tournoi de Comines, le Hainaut basket avait, on s’en souvient, défait l’ESBVA-LM. 

Il faudra défendre dur

Les villeneuvoises ont connu une préparation étrange, avec de bons résultats dans un premier temps (Braine malgré la courte défaite, puis Prague et Ekaterinburg), avant une deuxième partie plus décevante, inaugurée précisément par ce match perdu contre le Hainaut.

Indépendamment de ce résultat passé, l’équipe de Fabrice Fernandes, qui a été profondément renouvelée à l’intersaison, est à prendre très au sérieux. Elle s’est imposée, à l’open contre Basket-Landes et ne s’est inclinée ce mercredi que dans les dernières minutes à Charleville (dans une journée qui a vu aussi la défaite de Bourges à Tarbes et de Lyon à Mondeville ! Quel beau championnat ouvert se profile !). Derrière leur expérimentée capitaine espagnole Laura Garcia, on y retrouve notamment les ex-villeneuvoises Bintou Dieme-Marizy et Marie Bernadette M’buyamba, une redoutable rebondeuse slovaque (Katarina Tetemondova), l’américaine Ashley Bruner (16 points mercredi) et la lituanienne Egle Sulciute, deux athlétiques intérieures qui évoluaient, l’an dernier, en Italie, sans oublier Jenny Fouasseau, auteure de 15 points à Charleville.

Et être tranchant en attaque

On le voit donc, cette étape la plus courte sera loin d’être la plus simple, et c’est un vrai combat que devront livrer les Guerrières contre des adversaires toujours difficile à manœuvrer dans leur salle. L’effectif devrait être au complet, les petits bobos étant surmontables, et ça tombe bien. Il sera en effet important de s’imposer, pour le classement et pour la confiance car se profile déjà, au Palacium, mercredi prochain, le premier match d’Euroligue contre, on le sait maintenant, les polonaises du CCC Polkowice, qui, on s’en souvient, l’an dernier, étaient venues s’imposer à Villeneuve d’Ascq.

Autres rencontres de cette troisième journée : Nice/Charleville-Mézières ; Bourges/Mondeville ; Roche-Vendée/Basket-Landes ; Lyon/Nantes ; Montpellier/Tarbes.

Côté Centre de Formation, les deux équipes sont en déplacement ce week-end : les U20 samedi soir à Furdenheim et les U18 dimanche à Marne la Vallée.

Saint-Amand : petit déplacement, gros enjeu was last modified: octobre 5th, 2017 by Marc Delgrange

Comments are closed.

Translate »